Là où est le drame, il n'y a pas de place  pour la banalisation

Un événement innommable, absolu, s'est déroulé.

Nous ne pouvons pas changer le passé mais nous voulons ensemble

essayer de trouver une voie à la réparation.

person-g079b3d2e3_1920.jpg

Quelle est
notre mission ? 

La Commission pour la Reconnaissance et la Réparation

des violences sexuelles commises par des membres

d’instituts religieux est créée depuis novembre 2021.

Nous sommes là pour vous aider, vous écouter, trouver ensemble

le meilleur accompagnement personnalisé. 

Nous mettons en place une forme de justice,

entre la victime et l'institut religieux mis en cause.

Vous n'êtes plus seul. 

Quels sont nos objectifs ?

Vous écouter,

Donner foi à votre récit,

 

Vous accompagner,

 

Bâtir une solution juste.

Drame

Vous avez été victime d'un acte inqualifiable. 

Vous êtes bien seul

à le porter.

Souvent, vous êtes resté dans un silence absolu pendant

des années.  

Vous supportez depuis trop de temps cette souffrance dans un mutisme total.

Personne dans votre entourage ne peut

entendre l'inimaginable, vous  comprendre,

vous aider. 

Écoute

Parce que chaque histoire est singulière, nous prenons tout le temps de vous écouter.

Nous prenons la pleine mesure de la gravité

des actes que vous avez subis et de leurs conséquences. 

Nous donnons foi

à votre récit. 

Rencontre

Nous contactons l'ordre religieux concerné.

Nous reconnaissons le crime ensemble.

Nous établissons

 un dialogue entre

la victime et

la congrégation religieuse.

Notre indépendance, nous permet

d'agir avec équité.  

justice

Nous bâtissons ensemble une forme nouvelle

de justice.

Avec les victimes et

les instituts nous ouvrons

une voie vers la réparation

et un avenir apaisé. 

Ex-victime,
Natalie témoigne

Des victimes témoignent. Elles ont choisi de parler. 

Leurs raisons sont multiples :

Sortir du silence, être accompagnées,

aider d'autres victimes. 

Ex-victime,
Olivier témoigne

Parler fait du bien. Choisir de parler c'est aussi permettre d'arrêter ceux qui en toute discrétion font du mal et continuent d'agir. 

Pourquoi une Commission de Reconnaissance et de Réparation ? 

À la suite de la publication du rapport de la CIASE, la CORREF a décidé la création d’une Commission indépendante pour la réparation des violences sexuelles commises par des membres d’instituts religieux. Assumant en effet leur pleine responsabilité aussi bien morale qu’institutionnelle, les instituts religieux qui la composent ont souhaité s’engager dans la voie d’une justice réparatrice. Telle est a mission de la CRR (Commission Reconnaissance et Réparation)

Vous êtes une victime ?
Vous souhaitez
que l'on vous contacte ?

people-g19aa7a126_1920.jpg

Merci pour votre confiance.

Retrouvez notre action
dans la Presse

Article Antoine Le Parisien du lundi 31 janvier 2022.jpg

La Commission de Reconnaissance et Réparation 
au JT de
France 3

article france 3 CRR.png

COMMISSION
    RECONNAISSANCE  
                RÉPARATION

 

Commission indépendante pour les victimes d'abus sexuels commis par des religieux.